1 - 3 - Comment le savon lave-t-il ?

 

Maintenant que nous avons vu la fabrication et la composition du savon, nous pouvons comprendre son fonctionnement. En effet, c'est dans son fonctionnement qu'il doit y avoir son atout, sa petite particularité qui fait que le savon associé à l'eau lave, alors que l'eau à elle seule n'en est pas capable.

Etonnant mais l'eau ne mouille pas, elle glisse sur les graisses ou saletés et n'a aucune prise dessus, contrairement au savon qui a un caractère détergent. Ce caractère est rendu possible grâce à l'ion carboxylate, l'ion de savon qui est un ion tensioactif. Un tensioactif possède une structure moléculaire qui lui permet une grande activité au niveau des surfaces séparant des milieux différents tel que air/eau ou huile/eau appelées interfaces. 

La propriété amphiphile de l'ion carboxylate est à l'origine de cette activité. L'ion est dit amphiphile car il est constitué de deux parties :

  -Une partie chargé négativement (le groupe carboxylate -CO2-) qui s'entoure ainsi très facilement de molécules d'eau polaires. En effet, cette molécule n'a pas ses charges + et - réparties de façon homogène, elle a donc son "coté" chargé positivement (ions H+) qui est attiré par le groupe carboxylate. On dit que cette partie est hydrophile, ce qui lui permet d'être soluble dans l'eau.

  -L'autre partie, le groupe alkyle R déteste l'eau ce qui le rend insoluble dans celle-ci. Par contre, cette partie a une affinité pour toutes les matières grasses. On l'appele partie hydrophobe ou lipophile. 

 Si la concentration de savon dans l'eau est faible, les ions carboxylates se regroupent à la surface de l'eau, la tête hydrophile étant dans l'eau et la queue hydrophobe dans l'air, formant ainsi un film à l'interface eau/air.

Si la concentration est suffisante alors il se formera des micelles. Leurs formations sont rendues possibles grâce au caractère amphiphile de la molécule. En effet, lorsque l'on met en contact des ions carboxylates avec de l'eau, les extrémités hydrophiles sont pointées vers l'extérieur, tandis que les chaines carbonées se regroupent à l'abri de l'eau formant ainsi une sphère. Ces micelles emprisonnent au centre de la sphère les salissures et les maintiennent en suspension dans l'eau. Si la nature des salissures est ionique, il se formera une monocouche, c'est le cas pour des salissures d'huile, où c'est la partie lipophile qui interargit avec elles. Si la nature des salissures est moléculaire il se formera une bicouche, c'est le cas pour des salissures de terre ou de rouille, où c'est la partie hydrophile qui interagit avec la molécule.

 

 

           

Lors du rinçage les salissures sont entrainées dans l'eau et sont ainsi détachées de leur support.

La solubilité du savon dépend de l'eau. En effet il est solube dans l'eau distillée (1000g/L). Mais il précipite et forme des dépôts dans une eau salée ou contenant des ions calcium ou magnésium, eau dite "dure".

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site